SkinLetter 16: Pro-actieve communicatie

c79ccb037c559492c455bc5b3ca91e61

Op welke manier kan de blik verruimd worden van een klant die de apotheek binnenstapt met een voorschrift in de handen en die van deur tot toonbank spurt zonder enige aandacht te schenken aan uw ruim assortiment? Deze klant moet actief aangesproken worden. Een echte uitdaging om actief op zoek gaan naar dat ene zinnetje, dat ene gebaar, dat ene aanknopingspunt dat u de kans zal geven om de aandacht van uw klant op uw uniek aanbod te vestigen. Alles over het belang van proactieve communicatie !


SkinLetter 15: Het kooppad

Visual Path to purchaseU bent absoluut niet de enige die zich de vraag stelt waarom klanten, ondanks mooi aangeklede kasten en aantrekkelijke productcommunicatie, relatief weinig shoppen in de apotheek. Maak kennis met het kooppad van de klant en de nieuwigheden in uw gamma in de SkinLetter 15.

 


PUBLICATIE: 26 novembre 2015: « Parfums Tendence Inspirations 2015 »« 

« Les parfums s’invitent en pharmacie « 

Avec l’essor des produits de beauté vendus en pharmacie, ce réseau de distribution s’avère de plus en plus intéressant également pour les marques de parfum. Décryptage.

selection parfums pharmacie

On pourrait avoir tendance à associer les pharmacies à la santé et pas forcément à la beauté et aux cosmétiques. Pourtant ceux-ci s’y développent très bien, et l’offre va aujourd’hui bien au-delà de la seule caution santé / sécurité. Des marques de soin comme Nuxe ou Caudalie ont largement installé des notions de plaisir, de sensorialité et de glamour. Par ailleurs, la mue de Roger & Gallet a clairement intégré l’univers des produits parfumés à la pharmacie. Et ces dernières années, d’autres marques s’y sont mises.

Un marché en croissance
Pour les marques, l’intérêt économique est là. Si le marché du parfum est en panne de croissance dans le circuit sélectif, le circuit pharmaceutique est lui en forme. En effet le marché du parfum atteindrait 20 millions d’euros en pharmacie et 10 millions en parapharmacie en France en 2014, en croissance de 17 %, selon Minh Tran Kim de Roger & Gallet cité par CosmétiqueMag.

pharmacie et parfum

Autre raison de cette croissance : les prix concurrentiels des parapharmacies et pharmacies. Celles-ci ont pris des parts de marché évidentes au sélectif pour le soin, mais qu’en est-il vraiment du parfum ?

Comme pour le soin, l’offre parfumée y est plus accessible. Mais elle a su au fil des années devenir plus sensorielle et monter en gamme. Les eaux fraîches ne constituent plus la seule proposition olfactive en pharmacies. En 2015, Roger & Gallet a lancé une concentration eau de parfum pour sa fragrance Fleur de Figuier.

On voit donc que la premiumisation en pharmacie ne concerne pas uniquement le soin. Mais l’autre habileté de Roger & Gallet est de réussir à vendre aussi des produits parfumés (lait fondant, huile sublime…) là où le sélectif peine à vendre des produits dérivés.

Niche ou naturel ?
Il y a quelques années, Roger et Gallet constituait un quasi-monopole dans les officines. Aujourd’hui, le nombre de marques de parfums s’est accru en pharmacie. On y retrouve des marques qui flirtent avec la niche. Comme L’Essence des Notes, qui propose des parfums dont les noms associent deux ingrédients (ex : Néroli & Bois de Gaïac) à l’instar d’une marque de niche comme Jo Malone ou de la Collection de Grasse de L’Occitane. Si la marque a une distribution plutôt confidentielle, ses fragrances offre un large choix de familles olfactives et la marque possède même une gamme premium autour du oud et de la rose.

Tous types de parfums confondus, le thème de la naturalité reste omniprésent en pharmacies ; mais certaines marques vont plus loin en explorant les formulations en naturel, voire en bio. Ixxi propose ainsi 3 fragrances avec une formulation 90 à 95 % naturelle. En 2015, la marque pionnière du bio Weleda a lancé son premier parfum, Jardin de Vie Grenade. Une fragrance formulée en naturel, appuyée par une campagne publicitaire et le recours à une égérie.

Développer l’offre olfactive proposée aux clients va de pair avec une adaptation de l’espace de vente, avec des corners dédiés, comme le sont déjà souvent les rayons bébé ou soin du corps.

Mais au-delà du merchandising, un point important reste à travailler pour convaincre les client(e)s d’acheter du parfum en pharmacie : la formation. La dimension conseil est clairement perçue pour le soin – notamment l’hydratation, mais ce n’est pas encore le cas pour le parfum. Installer des testeurs ne suffit pas : les marques doivent réussir à apprendre aux pharmacies à bien vendre le parfum.

Bron: Parfums Tendences Inspirations